BIO

Born in Pont-Audemer in 1987

Live in Nantes – France

Work in MilleFeuilles

portrait_jeanHERPIN_2020

ambrotype – photo credit : Jean Herpin, artist / photograph

Solo exhibitions / Expositions personnelles

2022 / Nager entre deux eaux – galerie Hors-Champ – Loire-Authion (invitation : FRAC Pays de la Loire, Département Maine-et-Loire et Commune Loire-Authion)

2021 / Hélène Delépine – CAC, Abbaye Saint-André – Meymac /// Formes mues – Lycée Jacques Prévert – espace d’art actuel – Pont-Audemer

2020 / Ici là – Galerie du collège Victoire Daubié – Saint-Philbert de Grand Lieu /// REM(A)INDERS – Les Ateliers PCP – Saint-Nazaire

2019 / L’ailleurs et le jadis – La Forme (lieu d’exposition art contemporain et architecture) – Le Havre /// Réciproque – Espace Gainville – Ecole d’art Claude Monet – Aulnay-sous-Bois

2017 / Décollage #1 (dans le cadre du projet éditorial La Mire #1) – IF – Limoges /// Semblables – Galerie du Collège Marcel Duchamp – Ecole Municipale des Beaux-Arts de Châteauroux

Group exhibitions / Expositions collectives

2022 / Translation. – avec Lidia Lelong et Maxime Thoreau, commissariat : Lidia Lelong – Galerie LAC&S Lavitrine – Limoges /// Oripeau – 10 ans des ateliers MilleFeuilles – Trempolino – Nantes /// Petits formats #3 – Galerie Les2portes – Besançon

2021 / Voyage sans arrêt – avec Pauline Toyer, proposition : Clémence Thébault – Z.A.N Gallery /// Faire le mur (dans le cadre du WAVE, week end arts visuels) – MilleFeuilles – Nantes /// Element TERRE – Prieuré de Pont-Loup, Le MUR – Moret-Loing-et-Orvanne

2020 / FLASH – Le Radar – Bayeux /// De Visu #4 (réseau d’espaces d’art actuel en milieu scolaire et universitaire en région Normandie) – Exposition inaugurale dématérialisée, Le Radar – Bayeux

2019 / Biennale Internationale création contemporaine et céramique – Vallauris /// Jeune création européenne – Saint-Quentin-la-poterie /// Les Journées de la céramique (sur une invitation de Haguiko et Jean-Pierre Viot) – Place Saint-Sulpice – Paris /// MacParis – Bastille Design Center – Paris /// Hélène Delépine, Rémi Galtier, Maxime Robert – La galerie du centre – Limoges /// Sous un ciel maladivement lumineux… – Atelier Alain Le Bras – Nantes

2018 / Actions, séries, multiples – LAC&S Lavitrine – Limoges /// 48h/48€ – Les Ateliers de la Cour – Pont-Audemer /// Le Grand Atelier – From the hidden to the seen – MilleFeuilles – Nantes

2017 / Actions, séries, multiples – LAC&S Lavitrine – Limoges /// Cf. Porosités – Espace Jules Noriac – Limoges /// Ceramic Event VIII – Galerie de l’ô – Bruxelles /// 5ème Biennale du Secours Populaire – Limoges

2016 / Biennale Chemin d’Art – Saint-Flour /// Translation (dans le cadre des rencontres interassociatives de la FRAAP) – Collectif .748 – IF – Limoges

2015 / Céramique 14 – Paris XIVe /// Biennale de la jeune création contemporaine Mulhouse 015 – Mulhouse /// Sit-In – Festival La culture au grand jour – Limoges

2014 / Hélène Delépine, Thomas Desveaux, Maxime Robert – Café République – Limoges /// Première – Le BBB Centre d’Art – Toulouse

Grants – Residencies / Bourses – Résidences

2022 / Résidence Hors les murs – FRAC des Pays de la Loire, Commune de Loire-Authion

2019 / Aide au projet de création arts visuels – Région Pays de la Loire

2017 / Résidence – école Municipale des Beaux-Arts de Châteauroux

2016 / Aide Individuelle à la création – DRAC Aquitaine Limousin Poitou‑Charentes

Collections

ArtDelivery, Artothèque des Beaux-arts de Nantes, 2020

Artothèque du GAC, Annonay, 2020

Collections privées 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2021, 2022

Studies / Formation

2013 / Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP) Art, ENSA Limoges

2010 / Diplôme National Supérieur d’Art (DNAP) Design, ENSA Limoges

2009 / Diplôme Universitaire des Métiers d’Art (DMA) Céramique, ESMA Arras

Teaching / Enseignement

2022 / Artiste intervenante – résidence, FRAC Pays de la Loire, Département Maine-et-Loire, Commune Loire-Authion

depuis 2020 / Assistante d’Enseignement Artistique – Ecole d’art de La Roche/Yon

2021 / Artiste intervenante – dispositif De Visu, DRAC, académie et région Normandie – dispositif Grandir avec la culture, département de Loire-Atlantique – dispositif Ateliers artistiques, DAAC Nantes et DRAC Pays de la Loire

2018 / Artiste intervenante – festival ImagiNieul, partenariat M.A.M.O.T.H. Architecture – dispositif PREAC Art et Paysage, DRAC Nouvelle-Aquitaine, CIAP Vassivière, ESPE / université / académie de Limoges, Canopé 23, FRAC-Artothèque Limousin Nouvelle-Aquitaine

2016 / Artiste intervenante – communauté de communes du Pays de Saint-Flour Margeride

2014 – 2018 / Enseignante cours périscolaires – Atelier céramique – ENSA Limoges

Publications

Hélène Delépine – Entretien avec Vanina Andréani, responsable du pôle Exposition-Collection au Frac des Pays des Pays de la Loire, catalogue édité à l’occasion de l’exposition personnelle

Nager entre deux eaux à la galerie Hors-Champ, éditions 303, juin 2022

Hélène Delépine – Maintenir le volume dans la sobriété du signe plutôt que de valoriser l’épanouissement de la forme par Jean-Paul Blanchet, Petit Journal des expositions, Abbaye Saint André, Meymac – centre d’art contemporain, décembre 2021

Hélène Delépine – Les feus lotis par Louis Doucet, juillet 2019

L’ailleurs et le jadis, entretien réalisé par La Forme, lieu d’exposition art contemporain et architecture – Le Havre, juin 2019

La Mire : Hélène Delépine, n°1, 2017, éditions Impression, Limoges

Réciprocité de l’être du savoir-faire par Septembre Tiberghien, biennale Chemin d’art 2016, n°3, édition Ville de Saint-Flour, juillet 2016

Baliser les routes de l’imaginaire par Jean-Paul Blanchet, Première 2013, Abbaye Saint André, Meymac – centre d’art contemporain, BBB centre d’art, février 2014

Bio

I started art and ceramic studies at the Ecole Supérieure des Métiers d’Arts d’Arras. I pursued at the Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges where I get graduated in 2013. Through my practice I research potentialities and abilities to question and figure in-between statements which lead to contradictions. These open a gap to explore our multiple readings of reality. Showing pieces frozen by fire, I which the timeless nature of clay could experience the relationship between what is building and what is breaking, between what belongs to present and that belongs to past, between what is in our mind and what is real. I chose to work with clay and ceramic process as a relay for my artistic and sensitive relationship with architecture. My work is a game of image-building which work by displacement and translation as well as by the use of signs and clues. I use a repertoire of images which are able to abstract themselves. The city is a pool of abstract but real forms I fragment, fold and unfold as a set of signs or an alphabet whose purpose is to reveal the fictional potential. I like the idea dear to Ettore Sottsass of transforming which is banal into something atemporal or into possible mythical archetypes.

J’ai commencé des études en Art et en Céramique à l’Ecole Supérieure des Métiers d’Arts d’Arras. J’ai poursuivi mon cursus à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges où j’ai été diplômée en 2013. La terre est mon matériau de prédilection. Je cherche au travers de ma pratique ses potentialités et ses capacités à figurer et interroger des états d’entre-deux qui peuvent mener à des contradictions. Ils ouvrent une brèche qui permet d’explorer nos multiples lectures du réel. En montrant des formes figées par le feu, je souhaite que la nature intemporelle de la terre puisse éprouver les relations entre ce qui s’édifie et ce qui se délite, entre ce qui appartient au présent et ce qui relève du passé, entre nos projections intimes et ce qui existe en réalité. J’ai choisi le travail de la terre et les procédés de la céramique comme passeur de ma relation plastique au réel architectural. Mon travail est un jeu de construction d’images fait d’expériences d’assemblage et de combinaison qui fonctionne par déplacement, translation ainsi que par l’usage du signe et de l’indice. J’utilise un répertoire d’images qui ont une capacité à s’abstraire. La ville est un vivier de formes abstraites mais réelles que je fragmente, replie ou déploie comme un ensemble de signes, un alphabet à portée de regard et dont il s’agit de révéler le potentiel fictionnel. J’aime l’idée chère à Ettore Sottsass de transformer le banal en atemporel ou en d’éventuels archétypes mythiques.